surfer nu

Surfer nu


Défier les éléments, glisser sur l’eau, apprendre à dompter les vagues… Le surf, sport aquatique roi de la Côte d’Argent et de la côte basque qui abritent des spots fabuleux (Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Hossegor, Seignosse, Lacanau…), est une discipline loin d’être démodée. Bien au contraire. Vous connaissez les nouvelles tendances ? France 4 Naturisme en a relevé une qui plaira particulièrement aux adeptes du naturisme : le surf nu.

La nouvelle mode du surf nu

Qui a dit que l’on ne pouvait pas surfer nu ? Certainement pas les professionnels. En effet, depuis quelques années, les meilleurs surfeurs et surfeuses de la planète n’hésitent pas à faire tomber le maillot sur leur planche et dans les magazines.
Pour le constater, il suffit de se tourner vers une revue américaine prestigieuse, l’Annual d’ESPN Body Issue. La surfeuse australienne Claire Bevilacqua a ouvert le bal en 2009 en posant seins nus sur plusieurs clichés, dans et en dehors de l’eau. En 2010, ce fut au tour du célèbre Kelly Slater de s’afficher en tenue d’Adam en train de faire son footing nu (et oui, courir nu présente de nombreux avantages…) sur l’herbe dans un cadre verdoyant et exotique.
En 2011, la sulfureuse Stéphanie Gilmore, autre surfeuse australienne qui a remporté 7 fois l’ASP World Tour, a posé nue sur un transat, montrant sa silhouette affinée sur un cliché très sensuel sans pour autant dévoiler ses parties intimes.
Les éditions suivantes de l’Annual d’ESPN Body Issue ont été à la hauteur des années précédentes avec des clichés d’une grande qualité artistique mettant en valeur des corps musclés glissant sur l’eau ou se prélassant sur la plage : la belle surfeuse brésilienne Maya Gabeira en 2012, l’Américaine originaire de Honololu (Hawaii) Coco Ho en 2014, la wakeboardeuse Jason Lee en 2015, le surfeur Laird Hamilton et son épouse Gaby Reece (ex-championne de volley) sur un stand up paddle en 2016…
En 2012, la surfeuse Marama Kake a également pris quelques vagues entièrement nue pour sensibiliser sur le respect de l’environnement, un message 100 % nature qui n’a laissé personne indifférent.

Quand le nu remplace le néoprène

Plusieurs surfeuses désireuses de pratiquer leur discipline nues sans être poursuivies pour attentat à la pudeur ont eu une idée originale : laisser leur combinaison en néoprène chez elles ou dans leur minivan, et la troquer pour une combinaison en bodypainting. Résultat : une combinaison peinte directement sur le corps qui, de loin et parfois même de près, ressemble à s’y méprendre à une tenue en néoprène.
Cette idée originale et audacieuse permet aux surfeuses de pratiquer leur sport favori en toute tranquillité sans choquer personne, et de prôner la liberté de se mettre à nu pour faire du sport. En matière de bodypainting, il existe autant de combinaisons que d’artistes et de corps. Les combinaisons peintes résistent très bien à l’eau et il n’est pas rare de les confondre avec un néoprène. Nombreux(ses) sont les pratiquant(es) qui assurent que surfer nu offre une plus grande liberté de mouvement et une légèreté qui leur permet de mieux prendre les vagues, et de se sentir en totale harmonie avec l’eau. Pas étonnant, car ce genre de témoignage est recueilli dans plusieurs autres disciplines comme la course à pied, le yoga et le fitness.
Amis surfeurs, tentez l’expérience ! Saisissez votre planche, oubliez votre maillot ou votre néoprène et jetez-vous à l’eau ! Cela dit, assurez-vous avant que vous vous trouvez bien sur une plage naturiste afin d’éviter les désagréments et de respecter les baigneurs qui ne pratiquent pas le naturisme.

Laisser un commentaire