manger nu

Manger nu

Yoga nu, rugby nu, spectacle nu, athlétisme nu… La nudité, tantôt louée tantôt critiquée, a des limites difficiles à cerner. Le naturisme a aussi sa place dans les cuisines et dans les salles de restaurant. Cependant, l’art de manger nu a aussi ses limites, à l’image du restaurant naturiste parisien O’Naturel qui est sur le point de fermer ses portes, faute de clientèle. France 4 Naturisme revient sur l’union entre la nudité et le plaisir du palais, deux pratiques a priori difficiles à concilier mais qui ont un potentiel indéniable.

Manger nu au restaurant, c’est possible !

En novembre 2017, les naturistes de Paris et d’Île-de-France étaient fiers de posséder leur propre restaurant. O’Naturel a ouvert ses portes comme n’importe quel restaurant mais avant de passer à table, il fallait passer par le vestiaire pour faire tomber ses vêtements. Ce restaurant naturiste s’affichait clairement comme une nouvelle alternative pour les adeptes du naturisme, en attendant la réouverture de leur espace dédié au bois de Vincennes pendant les beaux jours. Les fondateurs se réjouissaient alors d’être les seuls à inaugurer un établissement au cœur de Paris (12ème arrondissement) où manger entièrement nu était possible.
Hélas, la belle aventure aura duré seulement 15 mois. Le 16 février prochain, O’Naturel fermera définitivement ses portes. Le restaurant n’est pas parvenu à attirer suffisamment de clients pour rester rentable. Le concept était pourtant innovant, avec une cuisine bistronomique qui était destinée à tous les palais naturistes. Cette annonce n’a guère surpris le vice-président de l’Association des Naturistes de Paris, Cédric Amato, qui estime que cette formule gastronomique est encore trop précoce pour être pérenne. Le naturisme urbain est encore selon lui trop associé à des évènements ponctuels à caractère éphémère. Pour cette raison, il est difficile de fidéliser des clients naturistes sur toute une année, indépendamment de la qualité des plats proposés et du service. Les pratiquants ne sont pas disposés à se déshabiller régulièrement pour manger, du moins dans les grandes villes. Dommage, car l’initiative était osée et originale. Espérons que le prochain restaurant naturiste à Paris ait plus de chance que son prédécesseur.

Le Nyotaimori, ou l’art de manger sur une femme nue

Le Japon recèle d’idées originales en matière de naturisme gastronomique. Le pays du Soleil Levant est à l’origine d’un concept appelé « Nyotaimori », qui signifie littéralement « corps sushi ». Le principe ? S’asseoir et savourer différents plats déposés délicatement sur le corps d’une femme nue allongée sur la table. Cette pratique, connue aussi sous le nom de « body sushi », a plutôt une connotation érotique au Japon mais dans d’autres pays, il s’agit d’une tradition culinaire comme il en existe tant d’autres. La personne allongée doit faire preuve d’une grande patience et d’un sang-froid hors du commun. Elle doit pouvoir rester immobile plusieurs heures et ne pas craindre le froid. Avant de s’installer, elle doit se laver le corps avec un savon inodore. Les femmes ne sont pas les seules à faire office de présentoir sur les tables. Il existe aussi une version masculine, le « Nantaimori ».
L’idée de manger nu vous séduit ? Essayez chez vous ! Si l’expérience vous convainc, il vous suffit d’attendre les beaux jours pour faire un pique-nique nu au bois de Vincennes à Paris, ou de contacter une association naturiste pour connaître les endroits où cette pratique est autorisée.

Laisser un commentaire