legislation naturisme

Que dit la loi à propos du naturisme ?

Interdit sur certaines plages, autorisé ou toléré dans d’autres… Le naturisme, souvent confondu avec le nudisme, comporte plusieurs zones d’ombre pour les non-pratiquants. Que dit la loi sur le sujet ?

La nudité est contemplée par le Code pénal

L’article 222-32 du Code pénal stipule que « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible au regard du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’il est interdit de se montrer nu dans les endroits publics où la nudité n’est pas autorisée. Si vous pratiquez le naturisme sur une plage où quelque autre endroit où cette pratique n’est ni autorisée, ni tolérée, vous vous exposez donc, dans le pire des cas, à une année de prison et à une amende pouvant s’élever à 15 000 €. Si vous partez en randonnée sans vêtements, avec pour seuls bagages vos chaussures et votre sac à dos, vous pouvez être poursuivi par les randonneurs qui croiseront votre route.

Bon à savoir : les centres naturistes doivent être isolés, afin que les pratiquants ne soient pas vus par les non-pratiquants. Par ailleurs, ils doivent être régis par un arrêté municipal.

Le topless, plutôt bien toléré

L’exhibition sexuelle concerne les organes génitaux. Mesdames, si vous souhaitez pratiquer le topless, vous n’êtes donc pas obligée de vous rendre à une plage naturiste pour le faire. Cette exception s’applique uniquement aux plages et à certaines zones de baignades telles que les lacs. Dans la rue, vous devez en revanche vous couvrir la poitrine. Messieurs, si vous aimez vous promener torse nu pendant les beaux jours, vous ne rencontrerez généralement pas de difficultés. Cela dit, en ville, un représentant des forces de l’ordre peut vous demander de vous rhabiller s’il estime que vous pouvez heurter la sensibilité des autres personnes.

À la maison, liberté (presque) totale

Vous pouvez être tenté de croire que vous êtes libre de faire ce qui vous plaît chez vous. Pourtant, vous ne disposez pas d’une liberté totale à l’heure de vous mettre à nu, y compris dans votre logement ou sur votre terrain. Vos voisins sont en droit de se plaindre s’ils vous aperçoivent nu sur votre balcon ou votre terrasse. Il est également interdit d’être nu dans son jardin si celui-ci donne sur la voie publique et n’est pas à l’abri des regards, discrets ou indiscrets.

La loi française contestée par les naturistes

En France, le naturisme n’est pas aussi bien accueilli que dans d’autres pays d’Europe comme la Finlande (où la nudité est acceptée partout), l’Allemagne ou l’Autriche. Ils se plaignent du fait que la loi ne distingue par les personnes qui ne cachent pas leur corps (les naturistes) de celles qui obligent les autres à les voir (exhibitionnistes).

Pour éviter les mauvaises surprises, adonnez-vous aux joies du naturisme sur les plages, dans les zones prévues à cet effet ou dans un centre naturiste de France 4 Naturisme.

Laisser un commentaire